Façade principale à Rideau Hall
Suite royale
Plan du rez-de-chaussée
Vue aérienne à partir du sud

Travaux de restauration à Rideau Hall, résidence officielle du Gouverneur Général du Canada

- Édifice principal
- Clôture périférique
- Centre d'accueil des visiteurs
- Rideau Cottage

Façade principale, Rideau Hall, 1999 Rideau Hall, vue aérienne de la résidence et des jardins

Rideau Hall à Ottawa fut construit en 1838 pour Thomas MacKay, un riche industriel de la région. En 1864, la propriété fut loué à titre de résidence temporaire pour le Gouverneur Général puis elle fut achetée en 1868 par le gouvernement canadien. La résidence officielle connue sous le nom de Rideau Hall comprend 88 acres de terrain, un édifice principal avec environ 175 pièces couvrant environ 9 500 mètres carrés ainsi que 24 édifices secondaires. Environ 500 mètres carrés de l'édifice principal sont des endroits privés; les 9 000 mètres carrés restant servent pour les fonctions officielles, le service ou l'administration.

RESTAURATION DU MUR DE 1838 (1995-97)

Le mur de 1838 de l'édificeprincipal avant les travaux de restauration. Mur de 1838. Étudiants du collège Algonquin discutant des travaux à exécuter

Ce mur qui remonte à la toute première bâtisse qui se trouvait sur le site de Rideau Hall était en très mauvais état. En collaboration avec le programme de restauration de la maçonnerie du collège Algonquin d'Ottawa, notre équipe a restauré les pierres endommagées et remplacé les pierres pourries. Le mur a pu ainsi retrouver son intégrité structurale et d'enveloppe.

[click] Pour voir d'autres images sur la restauration des maçonneries

RESTAURATION DES CHEMINÉES (1995-97)

_
Cheminée avant et après restauration. Travaux de restauration des cheminées de l'édifice principal.

Une inspection minutieuse et des tests ont permi de déterminer que presque toutes les cheminées à Rideau Hall étaient dans un état avancé de détérioration et qu'elles étaient considérées non-sécuritaires. Six cheminées furent restaurées en 1995. Un des enjeux de ce projet fut de trouver des briques de dimensions et de couleur semblables à celles d'origine.

[click] Pour voir d'autres images sur la restauration des cheminées

RESTAURATION DE LA CLOTURE DU PÉRIMÈTRE EXTÉRIEUR (1996...)

image

Ce fut tout un défi de restaurer cette clôture d'une longueur de 2 500 mètres et qui comprend plus de 100 000 pièces. Un relevé de la clôture et de tous ses éléments qui la composent avait été réalisé par la firme d'architectes de Barry Padolsky d'Ottawa.

Il nous a fallu premièrement déterminer les causes exactes de la détérioration de la clôture. Nous avons réalisé ces études avec l'aide de conservateurs. Les études ont démontré que les éléments en métal étaient composés de cinq différents métaux. La plupart des éléments fabriqués en fonte et galvanisés sont en bon état. Les éléments en métal les plus endommagés sont ceux qui n'ont pas été galvanisés.

La majorité des 346 pilliers ont été fabriqués en pierre moulée. Dans le béton des murets qui soutiennent la clôture, on a découvert une substance qui en présence d'humidité fait augmenter le volume des cristaux des aggrégats de 30%. Vous pouvez imaginer les dégâts que cela peut causer.

[click] La recherche terminée, notre équipe présentat un programme de restauration échelonné sur huit années. La clôture du périmètre doit être restaurée section par section en commençant par les parties les plus endommagées. Le projet de restauration vise à résoudre les problèmes de drainage et de végétation, à réparer les fondations en béton, la maçonnerie des murets, les pilliers en pierre-moulée et en pierre naturelle et les parties en métal.

Au cours de la deuxième année du projet de recherche, trois voitures ont percuté la clôture durant l'hiver. Ceci nous a donné l'occasion de mettre au point nos techniques de restauration alors que les frais étaient couvert par les compagnies d'assurances.

[click] Pour voir d'autres images des travaux sur le site.

Travaux de restauration à l'entrée de service, porte est Entrée de service, porte est, avant travaux de restauration

 

Chaque nouvelle pièce en fonte porte l'année de la coulée, 2001 dans ce cas Pilier réinstallé après avoir été démonté et entièrement restauré en atelier

Section de la clôture du périmètre restaurée en 2001

RESTAURATION DE LA LANTERNE (1995-96)

Une lanterne ornementale fournit un éclairage naturel au grand escalier de Rideau Hall. Elle fut construite en 1865. Elle n'a pas été construite pour rencontrer les exigences du Code national du bâtiment en matière d'incendie. Des plans et devis furent préparés pour améliorer le verre, renforcir le cadre original, installer de nouveaux systèmes mécaniques et électriques et fournir une protection adéquate contre les incendies. Ce fut un projet complexe nécessitant la fabrication sur mesure de nombreuses composantes.

UN NOUVEAU CENTRE D'ACCUEIL POUR LES VISITEURS (1996-97)

Le centre d'accueil pour les visiteurs a été réhabilité pour accueillir un maximum de 40 personnes. 11 Rideau Gate a été réhabilité en centre d'accueil pour les visiteurs; de nouvelles toilettes publiques ont été construites (à gauche de l'image); la nouvelle architecture s'intègre complètement avec l'architecture existente.

Son Excellence Roméo LeBlanc, Gouverneur Général du Canada et monsieur Marcel Beaudry, Président de la CCN ont officiellement ouvert le nouveau centre de réception des visiteurs le 15 mai, 1997.

Ce projet fut une intervention modeste, mais réalisée avec une attention très particulière aux détails. C'est un espace très chaleureux qui fonctionne de façon efficace pour accueillir une quarantaine de visiteurs.

Salle d'exposition en cours de réhabilitation Salle d'exposition après restauration

L'espace pour l'interprétarion et le commerce au détail occupent une centaine de mètres carrés au rez-de-chaussée. Les pièces au premier étage furent rénovées pour accommoder le personnel et les fonctions administratives.

Le projet fut réalisé avec la participation de consultants, du personnel de la CCN et du bureau du secrétaire du Gouverneur Général. Il fut complété à l'intérieur d'un calendrier très serré de sept mois et demi et a nécessité un travail d'équipe exemplaire. Les travaux de réhabilitation de l'édifice se sont élevés à 115 000 $ et les coûts pour les expositions furent de 144 000 $.

[click] Cliquer ici pour voir d'autres images

COUVERTURES EN CUIVRE: RÉPARATIONS ET IMPERMÉABILISATION (1996)

Restauration des couvertures en cuivre, remplacement des parties endommagées seulement Travaux de restauration presque terminés; on voit les nouvelles parties et les parties anciennes.

Plusieurs fuites d'eau provenant de la couverture se sont produites au cours des années 1990 dans l'édifice principal. Elles furent causées par des défectuosités de la couverture qui avait été endommagée par les travaux d'enlèvement de la glace, des joints ou solins défectueux, des travaux d'entretien temporaires et des pentes d'écoulement insuffisantes. L'accumulation de glace au débord du toit représentait également un grave problème de sécurité pour le public.

Des études techniques ont démontré que le recouvrement en cuivre avait encore une vie utile d'environ 25 à 30 ans. Il fut décidé de réparer le revêtement aux endroits moins endommagés et de le remplacer aux endroits en plus mauvais état. C'était l'approche la plus économique respectant le caractère historique de la propriété.

Nouveaux ancrages de sécurité pour le personnel d'entretien des couvertures.

Un programme initial de 250 000 $ s'échelonnant sur plusieurs années fut autorisé pour réparer les couvertures. La région d'Ottawa bénéficie de la présence de plusieurs bons entrepreneurs en couvertures de cuivre et ce fut l'une des meilleures entreprise qui a obtenu ce contrat qui exigeait un savoir-faire de haut niveau.

Les mauvaises pentes d'écoulement furent corrigées, de nouveaux détails de construction étanche furent conçus, une nouvelle membrane de protection fut installée là où la couverture fut remplacée. Un nouveau système de protection contre l'accumulation de glace, comprenant des câbles chauffants, fut installé aux endroits où cette accumulation était la plus importante.

[click] Pour voir d'autres images sur la restauration des couvertures.

ENLÈVEMENT DE L'AMIANTE SOUS LES COMBLES (1996-97)

Amiante mise en sacs, prêts pour l'enlèvement et le transport vers un site de disposition. Protection temporaire pour empêcher la propagation de la poussière d'amiante durant les travaux d'enlèvement

La structure originale du toit à Rideau Hall avait été recouverte d'un matériel ignifuge qui contenait de l'amiante. Il fut nécessaire d'enlever et de remplacer ce matériel pour réparer la structure endommagée par un feu en 1904 et pour exécuter les travaux d'installation d'encrages de sécurité pour le personnel d'entretien.

L'enlèvement de matériel contenant de l'amiante est une opération délicate et dispendieuse règlementée par le ministère du travail et de l'environnement de l'Ontario.

[click] Pour voir d'autres images sur l'enlèvement de l'amiante.

CLIMATISATION DE LA SALLE DE RÉCEPTION ET AMÉLIORATION DES SYSTÈMES MÉCANIQUES ET ÉLECTRIQUES (1996-97)

Reception room air conditioning installed in ceiling beams - Notice discrete air grills at base of beams

Ce projet visait à climatiser cette jolie pièce historique tout en améliorant les systèmes mécaniques et électriques. Le défi fut d'apporter ces changements dans un environnement classé historique sans altérer les éléments qui confèrent son importance historique à cette pièce datant de 1838. Le projet devait être complété à l'intérieur d'un calendrier très serré; la qualité des travaux n'a pas été compromise et les résultats sont très plaisants.

Dans la même pièce, les portes et fenêtres ont été restaurées pour rencontrer les exigences fonctionnelles. Les travaux ont exigé un savoir-faire de haut niveau et une attention particulière aux détails.

RESTAURATION DE RIDEAU COTTAGE (1999-2000)

Rideau Cottage avant les travaux de restauration en 1999 Après restauration de l'enveloppe extérieure en 2000

Depuis sa construction, Rideau Cottage a servi de résidence au Secrétaire du Gouverneur Général. Cette résidence fut érigée sur le site de Rideau Hall, tout près de l'édifice principal.

Peu de temps après que son Excellence Roméo LeBlanc eut quitté ses fonctions de Gouverneur Général, et qu'Adrienne Clarkson fut désignée comme G.G., il y eut un changement de Secrétaire.

Ce fut une occasion pour avoir accès à Rideau Cottage qui avait grand besoin de travaux de restauration. Le plancher du sous-sol était en planches de bois reposant sur des troncs d'arbres. L'humidité montait constamment du sous-sol et causait toutes sortes de problèmes. Le vieux plancher fut enlevé, le site fouillé par un archéologue puis une dalle de ciment fut coulée en place.

Une nouvelle partition portante fut construite au sous-sol et on s'apprête à couler une nouvelle dalle de béton sur sol.

Plusieurs poutres principales ont dû être renforcies car quelques-unes avaient été coupées dans le passé. Les systèmes électriques et de chauffage furent améliorés. Les fenêtres originales furent conservées et restaurées. Les couvertures furent réparées et recouvertes. Les planchers en bois à l'intérieur furent sablés et finis. L'intérieur fut repaint. La cuisine reçut de nouveaux comptoirs et équipements.

Un des nombreux défis fut la restauration de la maçonnerie de brique. La résidence originale avait été construite à un étage.

La maçonnerie de Rideau Cottage a été réparée occasionnellement dans le passé avec des briques de différentes dimensions et couleurs. Nous avons utilisé des teintures spéciales pour harmoniser les couleurs de ces réparations et donner à l'enveloppe extérieure une apparence plaisante. Les fenêtres furent restaurées. Rideau Cottage après les travaux de teinture des briques qui avaient été utilisées lors de travaux antérieurs. Les fenêtres ont été restaurées.

Peu après sa construction, un second étage fut ajouté en utilisant une brique de type différent et une véranda fut construite sur trois côtés de la résidence. La brique sous la véranda fut couverte d'un crépis paint pour imiter de la brique. Plus tard, la véranda fut enlevée et un petit porche fut ajouté. Le crépis recouvrant la brique du premier étage n'avait pas été enlevé. L'apparence esthétique générale n'était pas très plaisante.

Nous avons fait appel à une technique de restauration qui utilise de la teinture, Chaque brique et chaque joint fut teint individuellement. L'enveloppe entière de l'édifice a retrouvé une apparence agréable tout en conservant intact les matériaux d'origine.

MISE AUX NORMES D'ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE DE L'ENTRÉE PRINCIPALE

Quelques marches à l'entrée principale de Rideau Hall rendaient l'accès au foyer principal impossible aux personnes en fauteuil roulant. Celles-ci devaient entrer par l'entrée de service ou encore, le personnel de soutien devait installer des rampes en contreplaqué lors de cérémonies officielles auxquelles participaient des personnes en fauteuil roulant.

En modifiant légèrement les pentes de la voie d'accès et en ajustant subtilement quelques détails architecturaux l'entrée principale fut rendue complètement accessible.

Travaux d'aménagement de l'entrée principale en cours