image

Contenu du cours - Matériel de référence

[click] Matériel de référence remis aux participants - Section 1 (pdf)
[click] Matériel de référence remis aux participants - Section 2 (pdf)

Contenu du cours - Matériel utilisé durant les cours

1. DOCTRINE

Cette session examine les principes généraux qui guident les travaux des spécialistes de la restauration à travers le monde et explicite les principaux termes de cette discipline. Les points suivants seront discutés:

  • [click] Introduction (Guidelines For Restoring Old Buildings 1977 - pdf)
  • [click] La Charte d'Athènes, 1931

    Résumé

    • Première conférence internationale sur la restauration des monuments historiques
    • Organisée par l'Office International des Musées
    • La notion de patrimoine international est introduite pour la première fois
    • Professionnels toujours attachés au concept de monument isolé
    • On se penche sur le problème des abords des monuments
    • Pour la première fois, on aborde le danger de la pollution
    • La résolution adoptée à la Conférence d'Athènes est adoptée en 1932 par l'Assemblée de la Société des Nations
      • Il faut utiliser les monuments tout en respectant leur caractère;
      • Il faut les entretenir plutôt que de les restaurer;
      • Il faut abandonner le principe de l'unité de style en restauration;
      • Il faut abandonner la technique de la dépose et introduire l'emploi de matériaux modernes (béton armé)
    • On accepte le principe de l'anastylose
    • On préconise des études approfondies avant tout travail de restauration.

  • [click] La Charte de Venise

    Résumé

    • Adoptée au deuxième congrès international des architectes et techniciens des monuments historiques, Venise, 1964.
    • 13 résolutions sont adoptées dont entre autres l'adoption de la Charte de Venise et la proposition de création du Conseil international des monuments et-des sites.
    • Les principes de la Charte de Venise:
      • Le concept de monument historique est considérablement élargi.
      • Conservation: un monument doit être utilisé afin d'en assurer la conservation mais sans altération; protéger les abords; ne pas le déplacer; ne pas le priver de ses décorations.
      • Restauration: ne doit être entreprise que par nécessité; pas de reconstruction; tout élément nouveau doit être reconnaissable; si les techniques traditionnelles sont inadéquates, on peut alors avoir recours à des techniques modernes éprouvées.
      • Archéologie: les fouilles ne doivent être effectuées que par des professionnels; l'anastylose peut être tolérée, mais pas la reconstruction.
      • Documentation et publication: toute intervention doit être accompagnée d'une documentation fournie et déposée dans des archives publiques.
    • PRINCIPES NON ENCORE FORMULÉS A CETTE ÉPOQUE:
      • Le site (paysage et jardin)
      • Le principe de réversibilité
      • La dimension sociale et financière
      • La planification urbaine et régionale

  • [click] La déclaration d'Amsterdam, 1975

    Résumé

    • Adoptée dans le cadre de l'Année européenne du patrimoine architectural
    • Élargissement du concept de patrimoine architectural pour inclure les ensembles architecturaux de toutes dimensions, villes et villages
    • La préservation des ensembles architecturaux dit être une partie intégrale de toute politique de logement social et un objectif majeur de toute planification urbaine. Introduction du concept de CONSERVATION INTÉGRÉE
    • La responsabilité pour la conservation du patrimoine architectural incombe avant out aux autorités locales
    • La revitalisation des quartiers anciens doit se faire sans affecter de façon majeure la composition sociale des résidents
    • L'État doit fournir une assistance financière adéquate
    • La sensibilisation des jeunes à leur patrimoine architectural doit se faire à l'école
    • L'État doit encourager les associations qui sensibilisent la population

  • [click] La déclaration de Deschambault QC, Canada 1982

    Résumé

    • Le citoyen est le premier protecteur du patrimoine
    • Le patrimoine est une richesse collective, rare et non-renouvelable
    • La connaissance du patrimoine est un prérequis essential à la conservation
    • Le patrimoine doit faire l'objet d'une reconnaissance publique et systématique
    • La conservation du patrimoine commande son entretien, sa protection et sa mise en valeur
    • Le public a le droit légitime de participer à toute décision concernant des interventions sur le patrimoine
    • La réanimation du patrimoine doit être compatible avec le maintien voire l'amélioration de son identité, de son intégrité et de ses valeurs culturelles propres
    • Les résidents permettent au patrimoine de conserver son dynamisme et son caractère fonctionnel: ils en sont une partie inhérente qui contribue à sa protection et à son animation.
    • Les institutions d'enseignement doivent promouvoir le principe selon lequel chacun doit assurer ses responsabilités vis-à-vis la conservation du patrimoine

  • [click] Conventions et recommandations internationales de l'ICOMOS
  • [click] Conventions et recommandations internationales de l'UNESCO
  • [click] Convention du patrimoine mondial de l'UNESCO

    Résumé

    • Convention adoptée en 1972 par l'Assemblée générale de l'UNESCO
    • Objectif: créer un système qui permette à la communauté internationale de participer activement à la protection des biens culturels et naturels d'une valeur universelle exceptionnelle
    • Il ne s'agit pas de répéter la liste des sept merveilles du monde.
    • QUE DIT CETTE CONVENTION?
      • Si un bien culturel ou naturel d'une valeur universelle exceptoinnelle se trouve sur le territoire d'un État membre, ce dernier s'engage à le préserver du mieux qu'il peut pour le transmettre aux générations futures
      • Si un tel bien est en danger ou menacé, tous les États membres collaboreront pour le sauver
      • Créer la Liste du patrimoine mondial naturel et culturel
      • Créer la Liste du patrimoine mondial en péril
      • Créer le Comité du patrimoine mondial
      • Créer le Fonds du patrimoine mondial
    • FONCTIONNEMENT
      • Chaque État membre a jusqu'au 31 décembre de chaque année pour soumettre des propositions d'inscription
      • L'UICN et l'ICOMOS examinent ces propositions ete font des recommandations au Comité du patrimoine mondial
      • Ce Comité se réunit une fois l'an et examine ces recommandations et décide de l'inscription ou non des biens proposés
    • [click] LES SITES CANADIENS SUR LA LISTE DU PATRIMOINE MONDIAL

  • [click] Terminologie: visiter les liens concernant la terminologie en conservation du patrimoine
  • Organisations: Les organismes professionnels en conservation du patrimoine

2. ESTHETIQUE

La restauration n'est pas uniquement une question de doctrine et de technique. Elle pose d'innombrables problèmes qui relèvent de l'esthétique fondamentale; l'architecte est le principal gardien de cette esthétique dans notre société, et il doit être en mesure de présenter une argumentation éclairée sur ce sujet. Les points suivants seront discutés :

  • Principes d'esthétique
    [click] Visitez la présentation imagée 'The Aesthetics of Conservation'
    • Diverses façons de présenter les ruines archéologiques
    • L'esthétique muséologique qui consiste à présenter des bâtiments comme s'ils étaient des objets de musée
    • l'approche théâtrale: son et lumière, éclairage
    • Couleur, texture, rythme, proportions
  • La construction de nouveaux bâtiments en milieu ancien
    [click] Visitez la page préparée par F. LeBlanc sur ce sujet
    • Le degré zéro d'insertion
    • L'intégration
    • Le contraste
    • Le dérisoire et le précaire
    • L'invisibilité
    • L'analogie
    • Les exemples complexes

3. MÉTHODOLOGIE

Le processus de restauration, de la demande du client au programme d'opération et d'entretien.

[click] Visitez la page décrivant le processus de restauration (en anglais seulement)

Cette session examine le cheminement typique de la plupart des projets de restauration de bâtiments historiques en insistant en particulier sur la méthodologie. Les étapes suivantes seront étudiées:

[click] Pour ouvrir le document concernant les étapes suivantes

  • 1. Les conditions existantes
  • 2. La recherche sur l'évolution du bâtiment
  • 3. Le concept de restauration
  • 4. La recherche de fonds
  • 5. Les plans et devis
  • 6. Les travaux de restauration
  • 7. L'interprétation
  • 8. Cérémonies d'ouverture
  • 9. L'opération

4. TECHNIQUES

Cette session étudie les principaux symptômes des désordres des édifices anciens, les causes des différentes maladies des matériaux et des structures ainsi que les remèdes proposés. Les points suivants sont examinés :

  • Brique
    • [click] Matériel du cours (pdf 10 Mb)
    • [click] La maçonnerie de brique (Guide technique Ville de Québec)
  • Bois
    • [click] Charpentes - Réparation et assemblages
    • [click] Charpentes - Assemblages
    • [click] Charpentes - évolution partie 1 textes
    • [click] Charpentes - évolution partie 2 planches
    • [click] Charpente française: introduction
    • [click] Les revêtements de bois (Guide technique Ville de Québec)
  • Couverture
    • [click] Ardoise
    • [click] Bardeaux de bois
    • [click] Tôle à la canadienne (Guide technique Ville de Québec)
    • [click] Tôle à baguettes (Guide technique Ville de Québec)
  • Enduits
    • [click] Classification et outils
    • [click] Les crépis et les enduits (Guide technique Ville de Québec)
  • Étaiements
    • [click] Les étaiements. Extrait du Traité pratique de charpente par E. Barberot, 1911
    • [click] Quelques principes de base pour les étaiements de monuments historiques
  • Fenêtres
    • [click] Les fenêtres à battants (Guide technique Ville de Québec)
    • [click] Les fenêtres à guillotine (Guide technique Ville de Québec)
    • [click] Détails de fenêtres du Canada et de la France (12 folios)
    • [click] Vidéo sur la restauration de fenêtres anciennes (TPSGC)
  • Fondations
    • [click] Stabilisation
    • [click] Contrôle de l'humidité
    • [click] Les fondations (Guide technique Ville de Québec)
  • Injections de coulis de ciment et de résine epoxy
    • [click] Consolidation de maçonnerie par injections
    • [click] Étude de cas: Fort Lévis, P.Q.
    • [click] Construction: Special Edition: Historic Structures (résines epoxy)
  • Maçonnerie
    • [click] Mortiers
    • Pierre
      • [click] Matériel du cours (pdf 44 Mb)
      • [click] Matériel supplémentaire, diagrammes, tableaux (pdf 30 Mb)
      • [click] La maçonnerie de pierre (Guide technique Ville de Québec)
    • [click] Déformations des structures en maçonnerie, traitements, ragréage
  • Plâtre
    • [click] Les plâtres intétieurs (Guide technique Ville de Québec)