Parc National de Forillon

Le parc national de Forillon est un parc national du Canada de 244,8 km2 situé dans la région de la Gaspésie au Québec. Le parc comprend des forêts, une côte maritime, des marais salants, des dunes, des falaises, ainsi que l'extrémité nord des Appalaches. Le parc a été créé en 1970 dans le but de protéger un élément représentatif des Monts Notre-Dame.

image

Le Parc National de Forillon à l'extrême est de la péninsule de Gaspé.

plan

Plan montrant la localisation de Grande-Grave et du Cap-Bon-Ami.

Dans le cadre du projet d’aménagement du parc, les services de restauration du bureau régional de Québec de Parcs Canada furent chargés d’élaborer un projet de réhabilitation et de transformation des bâtiments de la propriété Blanchette située à Grande-Grave en vue d’en faire un centre d'accueil et d’interprétation pour les visiteurs.

Grande-Grave, un village de pêcheurs à flanc de coteau

À la fin du XIX e siècle et au début du XX e, de mai à octobre, Grande-Grave bourdonnait d'une activité intense. Sous le contrôle omniprésent de deux puissantes compagnies de pêche, des centaines de familles établies le long de la côte et des travailleurs saisonniers s'affairaient à capturer la morue et à la transformer en produit salé-séché, la fameuse « Gaspé Cure » massivement exportée en Italie, en Espagne et aux Antilles.

Des 26 bâtiments historiques conservés sur la rive sud de Forillon, deux en particulier témoignent de l'aspect commercial et industriel de cette communauté de pêcheurs. Le premier, le magasin Hyman est l'authentique résidence que se fit construire William Hyman en 1864.

Tandis qu'à la « grande-grave » des centaines d'hommes engagés par les compagnies s'affairaient dans un incessant travail à la chaîne, plusieurs familles installées à proximité des petites anses réalisaient à moindre échelle toutes les étapes de capture et de transformation de la morue qu'elles allaient ensuite livrer aux compagnies. Hommes, femmes et enfants contribuaient à ce gagne-pain collectif et complétaient leur subsistance par un peu d'agriculture et d'élevage.

L'Anse-Blanchette propose une visite de la maison familiale, de la grande-étable, du hangar à poisson, du hangar à bois, du chafaud et des installations liées à la production de poisson séché. Dans cette maison meublée et décorée selon le style des années 1920, des animatrices et des animateurs costumés vous accueillent et vous font revivre cette belle époque par leurs dialogues d'autrefois et leurs talents de musiciens et d'artisans.

[click] Article 'Une histoire dans un parc' par Paul Trépanier, Magazine Continuité, No. 47, 1990

Images

image

Arrivée au parc national Forillon / Arrival at Forillon National Park

image

Arrivée à Grade Grave

image

Grande-Grave 
© Archives nationales du Canada/Thomas Pye, 1866

image

La maison Blanchette avant réhabilitation en 1977.

image

La maison Blanchette, travaux hiver 1977.

image

La maison Blanchette: état des travaux au printemps de 1978.

image

La grange à la maison Blanchette avant les travaux de transformation. Le défi fut de transformer ce bâtiment de ferme qui servait à abriter des animeaux et du foin pour en faire un 'bâtiment public' avec toutes les exigences qui s'y rattachent concernant les accès et les sorties, la résistance au feu (il a fallu ignifuger le foin), la capacité portante etc.

image

Vue de l'intérieur de la maison Blanchette 
© Parcs Canada/J. Beardsell

image

La maison Blanchette et les bâtiments d'accompagnement en 1978

image

La maison Blanchette et les bâtiments d'accompagnement en 2010

Plan d’aménagement de Cap-Bon-Ami

Situé du côté nord de la péninsule de Forillon, le secteur de Cap-Bon-Ami offre un paysage particulièrement saisissant, riche de la beauté de ses panoramas et des éléments exceptionnels qui s’y retrouvent; il constitue è ce titre l’un des endroits les plus intéressants et les plus fréquentés è l’intérieur du parc.

Le Plan et programme d’aménagement réalisé en 1978 décrit les aménagements proposés.
[click] Cap-Bon-Ami – Plan et programme d’aménagement

image

Cap-Bon-Ami en 2010.

Préserver en vue d'une utilisation future / Mothballing

Les bâtiments à Grande Grave avaient été barricadés en attendant qu'ils soient réhabilités. Cette façon de faire projetait l'image de bâtiments abandonnés et invitait les actes de vandalisme. Le simple fait de peinturer en noir les contreplaqués qui recouvraient les fenêtres, de les orner de petites moulures peintes en blanc et d'installer une ouverture pour la ventilation a projeté une image d'un bâtiment occupé, du moins à une certaine distance, et dont on avait l'intention de s'occuper dans un avenir rapproché. Une solution simple et économique.

The buildings at Grande Grave were closed up awaiting rehabilitation. This approach projected the image of abandonned buildings and invited squatting or vandalism. The simple fact of painting in black the plywood sheets that covered the windows, adding small mouldings painted in white and inserting a ventilation grill created, at least at some distance, the impression of an occupied building or at least one that would soon be rehabilitated. This was a simple and economical approach to mothballing.

image

Maison barricadée / Closed up building

image

Maison barricadée / Closed up building

image

Panneaux de contreplaqué peints en noir et moulures de fenêtres blanches / Plywood painted in black and white window mouldings

image

Autre bâtiment préservé, vu d'une certaine distance / Other mothballed building seen from a certain distance

Architecture à Grande Grave

image

image

image

image

image

image

image

image